Des aides pour sécuriser les logements chauffés au gaz


GRDF, l’Anah et le gouvernement ont signé une convention pour aider les ménages modestes à rénover leur installation intérieure au gaz. Cet accord est destiné à diminuer les risques d’incidents liés aux défauts d’entretien.

 90 % des accidents liés au gaz ont lieu à l’intérieur des logements à cause de la vétusté des installations. Les familles modestes sont les plus exposées car elles n’ont pas les moyens d’assurer l’entretien. C’est pourquoi, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement a conclu avec GRDF et l’Anah un accord visant à améliorer l’entretien des installations intérieures de gaz naturel et ainsi réduire les risques d’accidents dans les habitations des propriétaires les plus modestes.
 Avec cette convention, GRDF s’engage à réaliser gratuitement un diagnostic de l’installation de gaz du propriétaire occupant et à lui remettre un tuyau flexible métallique, à durée de vie illimitée, permettant le raccord à la gazinière.

Par ailleurs, le propriétaire est remboursé, factures à l’appui, des dépenses engagées pour le remplacement du robinet de commande pour un appareil de cuisson correspondant à un modèle ancien à about soudé interdit depuis le 1er juillet 2015. Le remboursement est limité à 150 €.

Toujours sur présentation d’une facture, GRDF rembourse également un montant forfaitaire de 100 € pour l’acquisition d’un équipement de cuisson doté d’une sécurité de flamme.

Enfin, GRDF s’engage à informer les propriétaires sur les éco-gestes et les règles de sécurité à respecter pour l’installation de gaz naturel.

Cet accompagnement par GRDF est prévu pour 2 500 logements en 2017 et en 2018, en mettant l’accent sur les maisons individuelles la première année.